{Chronique} Héléna (2 tomes)

Scénario : Jim.   Dessins : Lounis Chabane.   Couleurs : Delphine. 
Dates de sortie :
 1 octobre 2014 (T.1) / 4 mars 2015 (T.2)
Editeur : Bamboo Edition (Collection Grand Angle)
Nombre de pages : 76 + 78.
Prix : 16,90 € le tome.

Résumé de l’éditeur

Du plus loin que je me souvienne, Simon a toujours eu peur des jolies filles. Le jour de son mariage, Simon aperçoit Héléna sur la grande place de la mairie de Nice. Héléna, la beauté de sa classe quand il était enfant, son grand amour… celle qu’il aime depuis toujours et qui ne s’est jamais intéressée à lui. Entre eux, c’est juste un échange furtif, rien de plus. Mais un échange suffisant pour que Simon refuse de dire le petit «oui» durant la cérémonie de son propre mariage. Il aime Héléna, plus que tout. Et comme cet amour est unilatéral, lui vient une idée bien curieuse… Il lui propose de lui offrir 1000 euros, en échange de trois heures de sa présence tous les jeudis après-midi…

Helena - Art

Mon avis

Rarement un résumé aura autant éveillé mon intérêt et ma curiosité. Tous les ingrédients étaient réunis sur ces quelques lignes pour pouvoir envisager de lire une histoire singulière, une histoire qui ne me laisserai pas insensible. Une histoire où il s’agit de parler d’un amour aussi bien physique que psychologique, de ceux qui vous amène à aimer de façon disproportionnée et dont la logique ne dépend que de sentiments incontrôlables. Cet amour qui ne s’éteint jamais vraiment, qui rend dépendant, qui éveille l’âme et mène aux plus grandes folies. Sauf qu’ici, l’amour n’est pas réciproque et ne se reflète pas chez l’autre ; il est cruellement à sens unique. La beauté du propos tient sur le fait que l’amour ne s’achète pas… ou presque. Car il faut dire que l’idée de Simon a beau être farfelue sur le papier, elle n’en reste pas moins profondément belle, respectueuse et révélatrice. C’est ce qui rend cette histoire attachante, troublante et passionnante. Le dessin de Lounis Chabane est fin, raffiné et élégant, il dessine les femmes en leur donnant une prestance et une dimension réaliste, elles sont expressives, elles ont du charisme. La colorisation de Delphine est impeccable, elle sublime le dessin. Quant au scénario de Jim, il est subtil, brillant et intelligent, on sent une volonté de rendre cette histoire marquante et pertinente à la fois, malgré un postulat de départ semblant surréaliste – payer 1000 euros une fille pour qu’elle reste trois heures avec nous, ça semble fou mais ne serions-nous pas capable de le faire par amour ? Alors oui, il y a sûrement quelques clichés ici et là mais la vie elle-même est bâtie autour de ces clichés. Et puis c’est avant tout une histoire très humaine qui nous amène vers de nombreux questionnements, sur notre rapport à l’amour et aux autres. J’ai énormément aimé ces deux tomes, il m’a été impossible de décrocher un seul instant tellement je me suis attaché aux personnages. La fin est très belle pour diverses raisons, mais il faut avoir le coeur bien accroché et ne pas s’étonner de verser quelques larmes – ce fut mon cas. Un vrai chef d’oeuvre de sensibilité et d’humanité. 

Notation 6

Une histoire dont on ne sort pas indemne.

Helena - Extrait 1

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s